S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Gaëtane Aguado, Barcelona

Gaëtane Aguado, Barcelona

Gaëtane Aguado, EFAP 1993, travaille aujourd'hui à Barcelone après des années passées à Buenos Aires en Argentine.

Gaëtane Aguado, EFAP 1993, est partie vivre en Argentine à Buenos Aires puis en Espagne à Barcelone. Plongée dans l’univers des cosmétiques, cette ancienne EFAPienne nous fait partager son expérience à l’étranger. Encuentro…
Depuis votre diplôme de l’EFAP, quel a été votre cursus
professionnel ?

Dès l’obtention de mon diplôme en 1993, j’ai commencé à travailler à Paris dans l’Agence de Relations Publiques : Huguette Sautereau Conseil. J’étais responsable des budgets du secteur de l’agroalimentaire (Brossard, Glaces Gervais et Nestlé…). J’ai ensuite travaillé une petite année dans l’édition avant mon départ pour Buenos Aires en Argentine.
En 1997, je suis alors entrée dans le groupe l’Oréal en tant que responsable des Relations Presse Relations Publiques (RRPP) de Lancôme. Deux ans plus tard, j’ai été chargée du Département RRPP de la Division Produits de Luxe de l’Oréal Argentine qui, à l’époque, réunissait les marques Lancôme, Helena Rubinstein, Biotherm, les parfums Cacharel, Ralph Lauren, Armani, Lanvin, Paloma Picasso.
Fin 2002, j’ai suivi mon mari à Barcelone et poursuivi mon cursus professionnel chez Unilever Cosmetics en tant que Public Relations Manager des marques de parfums Calvin Klein, Chloé, Cerruti, Karl Lagerfeld. Suite à la fusion d’Unilever Cosmetics et du groupe Coty, je suis maintenant en charge des marques américaines (Calvin Klein, Marc Jacobs, Sarah Jessica Parker, Jennifer López) de Coty Prestige Espagne.

image

Pourquoi êtes-vous partie en Argentine ?
Ma première destination a été Buenos Aires en Argentine. À priori je ne me destinais pas à une carrière professionnelle à l’étranger : j’ai simplement bénéficié d’un concours de circonstances. Je suis partie en vacances en Argentine et je ne suis plus rentrée en France. J’ai eu l’opportunité de rentrer dans le groupe L’Oréal grâce à une amie qui m’a informée qu’ils recherchaient une attachée de presse bilingue français-espagnol pour Lancôme et m’a incitée à me présenter. J’ai décidé de tenter ma chance et j’ai été embauchée.

Vous êtes-vous bien adapté à la vie sur place ?
Autant en Argentine qu’en Espagne, l’adaptation a été facile. En particulier en Argentine, les Français jouissent d’une très bonne image, les gens sont chaleureux et puis je suis plutôt sociable ! En revanche, la crise qui a frappé le pays fin 2002 a été très dure à vivre d’où le départ pour Barcelone. L’Espagne reste un bon compromis entre l’Argentine et la France.

En quoi consiste votre travail ?
Je suis responsable de la communication des marques américaines de Coty Prestige Espagne, la Division sélective du groupe COTY. Je consacre une grande partie de mon temps à la relation avec les médias espagnols, à l’organisation d’événements, au travail avec les égéries des marques. Je voyage beaucoup aux Etats-Unis et en Europe.

Comment avez-vous eu l’opportunité d’y travailler ?
Grâce à mon expérience chez L’Oréal (plus de 6 ans dans le secteur des parfums et cosmétiques) et la maîtrise des langues étrangères (francais, espagnol, anglais). Je souligne que la personne qui m’a recrutée en Argentine connaissait l’EFAP.

Quelles sont les différences entre votre poste et un même poste en France ?
La différence réside dans le niveau de responsabilités et la rapidité d’évolution. À l’étranger, la compétence et l’expérience priment sur les diplômes et l’âge. C’est beaucoup moins rigide qu’en France. Si la personne démontre ses qualités professionnelles, elle peut évoluer très rapidement.

image

Avez-vous envie de revenir vivre en France ?
Non, pas du tout ! Je suis contente d’y aller pour voir ma famille, mes amis, mais je me sens chez moi à Barcelone. J’apprécie chaque jour la qualité de vie que j’ai.

Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de l’EFAP ?
Le meilleur souvenir que je garde de l’Efap est le travail en groupe mais aussi les études de cas.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué à l’EFAP ?
Le cours de Laurent Fontaine : il communiquait sa bonne humeur, son dynamisme et nous montrait les applications directes de ce que nous apprenions à l’EFAP.

Avez-vous gardé contact avec des anciens EFAPiens ?
Pendant mes années à Paris, j’ai gardé contact avec deux EFAPiennes. Ensuite, avec la distance, nous nous sommes malheureusement perdues de vue.

image

Que vous a apporté l’EFAP dans votre métier actuel ?
J’ai mis en pratique pratiquement tout ce que j’ai appris à l’EFAP. Souvent, je vante les mérites de l’enseignement de cette école : la combinaison de cours théoriques, cas pratiques et stages fait que nous sommes « opérationnels » en sortant de l’école.

Si vous deviez convaincre un étudiant de venir s’installer à Barcelone, que diriez-vous ?
Travailler à l’étranger : c’est enrichissant et c’est une ouverture d’esprit. L’Espagne comme l’Argentine sont des pays d’opportunités où il y a beaucoup de choses à faire. En revanche, il faut être sur place : c’est inutile d’envoyer son CV de France, et il faut parfaitement maîtriser l’espagnol.
Propos recueillis par Anaïs Beurois, EFAP 2
EFAP, l’École des métiers de la communication

Publié le 14/04/2008

Laurent, Agence PELAZZO

Pascale SAVEY, TLM

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle