S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Frédéric BREFFEILH

Frédéric BREFFEILH

Rencontre avec Frédéric BREFFEILH, attaché de presse de l’Olympique Lyonnais et diplômé de l’EFAP Lyon (promo 95). Le club presque invincible cette année, file vers un cinquième titre national consécutif tout en brillant dans les compétitions européennes de football.

Rencontre avec Frédéric BREFFEILH, attaché de presse de l’Olympique Lyonnais et diplômé de l’EFAP Lyon (promo 95). Le club presque invincible cette année, file vers un cinquième titre national consécutif tout en brillant dans les compétitions européennes de football.

C’est en lisant la presse que Frédéric BREFFEILH découvre une annonce qui va le conduire à l’Olympique Lyonnais en 2001. « J’ai appris que le club venait de créer un poste d’attaché de presse. J’ai évidemment postulé parce que je suis un amateur de foot, de l’OL et en plus j’habite Gerland (quartier de Lyon où est situé le stade de l’équipe). C’est à la suite de plusieurs entretiens qu’il est engagé en tant qu’attaché de presse du club qui va devenir la même année et pour la première fois de son histoire champion de France de football.

image

Son actualité dépend du rythme des résultats de l’équipe : « C’est sûr que pour l’instant mon actu est palpitante puisque depuis que je suis arrivé l’équipe est championne de France chaque année. Je n’ai vécu que des grands succès et des grands moments européens.» Faisant face à de nombreuses sollicitations, il affirme que le club a pris une autre dimension en France, en Europe et dans le monde. « Des médias japonais, américains, coréens et australiens veulent venir à Lyon pour faire des reportages sur l’OL, les joueurs, sa structure et son fonctionnement. » dit-il.

S’il se réjouit de la médiatisation de plus en plus importante du club et de l’entreprise Olympique Lyonnais il ne compte pas pour autant se reposer sur ses lauriers: « C’est un club qui a des valeurs on essaye de s’améliorer tous les jours, ce n’est pas parce que l’équipe est la meilleure sur le terrain qu’on est bon partout. » Sur le plan personnel il déclare apprécier et profiter de la chance de travailler sur une dynamique toujours ascendante. « J’aime mon métier de A à Z même si c’est parfois difficile de se lever le dimanche. » dit- il en souriant.

image

Frédéric BREFFEILH reconnaît avoir toujours voulu exercer cette profession. C’est grâce aux relations amicales qu’il entretenait avec des professionnels de la communication, des médias et des spectacles qu’il se passionne pour le métier d’attaché de presse. Il choisit sans hésitation l’EFAP pour arriver à ses fins : « Il était évident pour moi d’intégrer l’EFAP qui me paraissait l’école la plus sérieuse et la plus réputée dans ce domaine. C’était ça ou rien… »

Evoquant ses années d’études il se remémore « les cours de Denis Brandt qui me passionnaient c’est là qu’on se rend compte que l’EFAP a de très bons intervenants qui donnent une véritable image du métier, et non pas une caricature. » En ce qui concerne les anciens de l’EFAP Lyon, il indique avoir gardé quelques contacts amicaux avec certains et professionnels avec d’autres. « Francis Da Silva (promo 94) qui était mon parrain à l’école m’a demandé d’être témoin à son mariage, il est bien plus qu’un ami ». Il se flatte de côtoyer également de plus en plus de jeunes efapiens qui lui demandent des conseils.

A ce propos, il conclu l’entrevue par le traditionnel message aux efapiens: « J’aimerais leur dire de ne pas hésiter à se mettre en avant, contacter les anciens pour avoir des conseils, foncer dans leurs projets et avoir l’esprit toujours ouvert. »

Marc Samer Daou

Le business de Cupidon

Le Carnaval, une tradition planétaire

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle