S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Franck SCHMITT, Le Tout Lyon

Franck SCHMITT, Le Tout Lyon

Interview de Franck Schmitt, rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire Le Tout Lyon, diplômé en 1976 de l’EFAP Lyon

Interview de Franck Schmitt, rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire Le Tout Lyon, diplômé en 1976 de l’EFAP LyonNoémie Lauret : A l’époque, qu’est-ce qui vous avait motivé à intégrer l’EFAP ?Franck Schmitt : L’envie de faire une école de communication, à une époque encore pionnière en la matière. C’était plus particulièrement le journalisme qui m’intéressait et Lyon ne disposait pas d’école purement journaliste. L’EFAP permettait en revanche une approche du métier, d’ailleurs dans les promotions de ces années plusieurs anciens élèves sont devenus journalistes.

N.L. : Vous êtes aujourd’hui rédacteur en chef adjoint pour Le Tout Lyon. Pouvez-vous nous parlez de votre activité et nous présenter le journal ?F.S. : Le Tout Lyon est un des plus anciens titres de la presse lyonnaise. De journal mondain qu’il était il y a plus d’une centaine d’années, c’est aujourd’hui un hebdomadaire à dominante économique et juridique qui traite malgré tout, à l’exception des faits divers, de l’ensemble de l’activité de la région lyonnaise. Longtemps bi-hebdomadaire, il est donc aujourd’hui hebdomadaire intégré dans un groupe de presse qui compte quatre titres dans la région Rhône-Alpes : Le Journal du Bâtiment et des Travaux Publics, l’Essor (trois éditions) et Le Patriote beaujolais.
Ma fonction est celle de tout rédacteur en chef, diriger une équipe d’une dizaine de journalistes intégrés ou indépendants, contribuer au prévisionnel rédactionnel dans le respect de la ligne éditoriale du journal, choisir les sujet, relire les articles, superviser la mise en page…

N.L. : Quelles ont été vos expériences professionnelles depuis la remise de votre diplôme ?F.S. : Après un stage de six mois à l’agence de presse AIGLES, agence du groupe Progrès Dauphiné libéré de l’époque, j’ai intégré le Tout il y a une trentaine d’année. Il m’est arrivé également de collaborer plus ou moins régulièrement à des radios.

N.L. : Quels souvenirs gardez-vous de l’EFAP ?

F.S. : Lointains, mais bons, à l’époque, rue de la Martinière, nous n’étions pas très nombreux et l’ambiance était plutôt familiale.

N.L. : Par rapport à votre vécu, avez-vous un conseil à donner aux futurs efapiens ?

F.S. : Etre ouvert au maximum et savoir profiter de toute opportunité qu’ils pourront rencontrer, notamment à travers des stages en entreprise.
Rendez-vous sur le site Internet du journal : www.le-tout-lyon.fr

Publié le 23/04/2007

Aurélien JEMMA, Yakachanger.fr

La Matinale EFAP/Objectif Aquitaine

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle