S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > En direct de la foire internationale de Bordeaux

En direct de la foire internationale de Bordeaux

Elodie Souslikoff et Quentin Bévan, EFAP, ont effectué leur stage de fin d’année dans l’agence de communication bordelaise, créacom, qui s’occupe notamment de la communication de Renault.

Elodie Souslikoff et Quentin Bévan, EFAP 1, ont effectué leur stage de fin d’année dans l’agence de communication bordelaise, créacom, qui s’occupe notamment de la communication de Renault.
C’est donc à la Foire de Bordeaux, plus précisément sur le stand de Renault dans le cadre du Salon de l’Environnement, que nos deux compères ont vécu douze jours très intenses ! Juste pour eux le temps de souffler, qu’ils sont en interview.
Léa Stagnaro : Parlez-moi de cette agence de communication qui vous a ouvert ses portes.
Quentin Bévan
: .Créacom a été fondée en 1982. Son activité initiale était de faire du conseil en communication et en réalisation photographie de reportage. Aujourd’hui elle est spécialisée dans la création d’évènements pour des marques automobiles. Ses principaux clients sont RENAULT, SAAB, YUNDAI
Elodie Souslikoff : Son président est François Vincent. Il est également pigiste chez Objectif Aquitaine dans la rubrique automobile bien sûr !!

image

L.S : Quelle a donc été votre principale mission ?
E.S
: Notre stage étant d’une durée d’un mois, nous nous sommes donc
essentiellement occupés de la Foire internationale.
Renault avait un stand de 120m² ce qui est vraiment peu commun dans le salon de l’environnement. Renault a voulu un stand original en partenariat avec Gold FM et Objectif Aquitaine. C’est donc un plateau multimédia et interactif qui a été monté !
Q.B : Lors du brief que l’on a eu avec Renault avant la foire, notre vraie mission pour ces 12 jours était de générer du flux et de créer une animation sur le stand.
Pour l’animation, nous avons rédigé 120 questions sur le thème du développement durable pour un quizz où tout le monde pouvait participer. Les participants repartaient avec des cadeaux.
Cette animation a permis aux gens de venir sur le stand, de s’amuser et d’en garder un bon souvenir.

L.S : Le plateau télé est une idée originale, qui est en le créateur ?
E.S
: Laurent Contie a eu cette idée et l’a vendu à Renault. Il a créé un site http://www.DEDU.free.fr qui parle de développement durable et sur lequel vous pourrez retrouver toutes les interviews que nous avons faites.
Renault, en partenariat avec Gold FM s’était également installé sur le plateau télé et émettait plusieurs fois par jour en direct.
La journaliste sur place faisait des flash info ou des chroniques de 1minute 30 en direct dans lesquelles un invité répondait à quelques questions.
Q.B : L’idée était de créer un plateau télé où tous les jours, des invités pourraient venir parler du développement durable dans le cadre d’une interview que nous menions.
Nous avons reçus toutes sortes d’invités, des exposants, des institutionnels des artistes… mais tous en relation avec le thème du DD.

image

L.S : On a l’impression que vous avez eu de grosses responsabilités et que vous vous êtes occupés de pas mal de choses…
Q.B
: Oui, Renault nous a laissé carte blanche, nous étions seuls sur le plateau à gérer tout ce qu’il s’y passait. Nous étions un peu perdu au début mais tout s’est très vite arrangé. Nous devions également rédiger la newsletter distribuée quotidiennement à plus de 3000 exemplaires. En plus de la lettre d’info, nous rédigions les communiqués et faisions notre revue de presse tous les matins.
E.S : Aujourd‘hui nous avons pour mission de rédiger le Press book. En plus de cela, Renault nous a demandé de rédiger un véritable compte rendu de ces 12 jours. C’est très formateur, nous étions considérés comme des vrais pros !!

L.S : Quel sentiment retirez-vous de ces 12 jours à la foire internationale ?
Q.B
: C’était vraiment très intense, une foire ou un salon et quelque chose de très fatigant. Mais cela dit, j’ai été très heureux d’y avoir été présent c’est une expérience formidable. Nous avons rencontré beaucoup de professionnels, les exposants étaient très aimables et tout le monde se connaissait à la fin.
E.S : Oui, en douze jours un lien se créé, c’est très intéressant au niveau relationnel. De plus, nous étions au sein d’une très bonne équipe, l’ambiance était vraiment super. Quand la foire s’arrête, on regrette que ce soit fini, même si le matin on doit se lever très tôt et qu’on rentre tard, ça nous manque !!

L.S Une idée pour votre stage de 2ème année ou un projet professionnel ?
Q.S
: L’année prochaine je fais mon stage chez Objectif Aquitaine avec Alain Ribet qui a été un de nos professeurs cette année. Plus tard, j’aimerai travailler dans l’audiovisuel, pourquoi pas journaliste, rédacteur.
E.S : Pour mon prochain stage, je souhaiterai le faire au C.H.U de Bordeaux mais je n’ai pas encore d’idée pour une profession particulière, je me laisse encore un peu de temps pour décider.

Propos recueillis par Léa Stagnaro, EFAP 1
EFAP, l’école des métiers de la communication

Élection de miss Bordeaux 2008

Palmarès éVillementiel

Grand Prix de l’Evénementiel des Communes 2008

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle