S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Fanny MARCATI

Fanny MARCATI

Interview de Fanny Marcati, responsable de communication à la mairie de Fumel (47)

Interview de Fanny Marcati, responsable de communication à la mairie de Fumel (47)Marc Lamoureux : Comment avez vous décroché ce poste alors que n’avez pas encore terminé vos études ?Fanny Marcati : Je suis venue l’année dernière rencontrer le maire de Fumel (que je ne connaissais pas encore) pour lui demander s’il connaissait quelqu’un au Conseil Général du Lot et Garonne. Je voulais faire un stage dans cette institution et c’est alors qu’il m’a proposé ce poste. J’y suis donc allée au culot si on peut dire.

MLX : En quoi consiste exactement votre travail ?FM : Je suis responsable communication de la mairie. Je m’occupe de réaliser les différents types de supports de communication que nous utilisons. J’effectue également des relations presse, je m’occupe de la rédaction du bulletin municipal et je gère l’organisation des différents événements que nous mettons en place.

image

MLX : Avez vous une journée type ?FM : Ce que je peux dire, c’est que mes journées sont pour l moins chargées ! Heureusement je ne fais pas toujours la même chose, cela varie vraiment en fonction de l’urgence de certains dossiers, en fonction de l’actualité… J’ai des journées très variées ce qui fait le charme de mon métier.

MLX : En cette période d’élection présidentielle, avez vous été perturbée dans votre travail ?FM : Non les élections présidentielles n’ont pas concerné directement la communication de la collectivité. Et ce, même si d’après les apparences un maire est rattaché à un parti politique, à des idées… En revanche les élections législatives à venir perturberont un peu plus le jeu de la communication des collectivités. Surtout quand l’elu à la tête de l’institution est candidat. Dans ce cas, il faut faire attention à établir des frontières claires entre la communication qui relève de l’elu et celle de la collectivité. Mais rassurez vous, nous le faisons bien.

MLX : Quelles ont été les différences pendant cette période d’éléction par rapport à votre quotidien ?FM : Absolument aucune si ce n’est que le maire était moins disponible , ce qui nous conférait plus de responsabilités.

MLX : Quelles sont, selon vous, les particularités de la communication dans le secteur publique/politique ?FM : Les particularités de la communication publique résident principalement dans la cible à laquelle nous nous adressons : les citoyens.
Nous ne sommes pas dans une démarche de vente ou de séduction, mais dans une démarche de compréhension, d’explication des différentes actions menées par la mairie. En fait la communication publique des collectivités territoriales a un rôle d’accompagnement pour ce qui est de la démocratie locale et de la gestion de la cité.
La dernière particularité que j’indiquerais, c’est la relation que notre service de communication entretient avec le pouvoir politique. Il faut faire ce métier avec honnêteté et respecter une certaine déontologie, car c’est un secteur assez délicat.

MLX : Pensez vous excercer toute votre carrière dans ce secteur ? Où vous voyez vous dans 5 ans ?FM : Je pense en effet exercer ma carrière dans ce domaine, car j’adore mon métier et le secteur dans lequel je l’exerce. Dans cinq ans, je me vois bien responsable de communication d’une collectivité plus importante, pourquoi pas dans une ville comme Angoulême…

MLX : Quel est votre livre préféré ?FM :

Le Savant et le Politique

, de Max Weber. Mais j’adore également tous les livres d’Agatha Christie.

image

Publié le 15/05/2007

Marie-Eva Gatuingt

Fabien Mignet, Public Sénat.

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle