S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Fabien Mignet, Public Sénat.

Fabien Mignet, Public Sénat.

Interview de Fabien Mignet, EFAP 4, en stage à Public Sénat.

Interview de Fabien Mignet, EFAP 4, en stage à Public Sénat.Marc Lamoureux : En quoi consiste réellement ton travail ?
Fabien Mignet :
Je suis dans le service de presse de la chaîne, je travaille avec les chargés de communication, les webmasters et une administratrice du Sénat, qui fait le lien entre le Sénat et la chaîne. Mes journées commencent par une pige des infos médias dans toute la presse papier et webzine, que j’envoie après en interne. Ensuite, mes missions sont très variées, je collabore sur les divers supports de communication, communiqués de presse, dossier de presse, rapports d’activité. En parallèle, je m’occupe de la promotion des documentaires et des directs de la chaîne, en contactant les journalistes de la PQN notamment. Je rédige aussi un document appelé « Les Temps Forts », qui reprend les grands moments de la chaîne sur 4 semaines, que j’envoie ensuite aux journaux. Je participe également aux opérations spéciales de relations publiques de la chaîne. Enfin, j’assiste aux réunions de programmation et aux réunions de rédaction au Sénat, présidées par Jean-Pierre Elkabbach, c’est vraiment intéressant, et très formateur !

MLX : Quelles sont les particularités d’une chaîne politique par rapport aux autres chaînes généralistes ?
FM :
Une chaîne d’information politique a l’avantage d’aller au fond des sujets, et d’offrir une très large offre aux téléspectateurs en termes de débat. Les chaînes généralistes sont naturellement destinées au grand public, et traitent souvent certains sujets politiques avec une certaine légèreté. Sur Public Sénat, il est possible d’aller au fond des sujets, et de façon accessible. La chaîne vulgarise la politique et la rend compréhensible pour le plus grand nombre.

image

MLX : En période électorale, comment a réagi Public Sénat, quels ont été les changements que tu as pu observer par rapport à une période plus “habituelle” ?
FM :
La chaîne a considérablement émergé durant cette campagne électorale. Les programmes ont bien sûr été bousculés au profit des événements liés à la campagne, comme les meetings, conférences de presse ou débats, que la chaîne retransmettait en direct. De plus, 8 nouveaux programmes « spéciale présidentielle » ont été lancés. La force de la chaîne a incontestablement été sa volonté de retransmettre en direct les temps forts de la campagne.

MLX : As tu senti des tensions particulières chez tes collègues/directeurs pour cette échéance ?
FM :
Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ici, tout le monde est très professionnel. Naturellement, il y a eu quelques moments de stress, des soirées plus longues que d’autres, ou des après-midi où tu jongles entre deux téléphones et ta boîte mail, mais globalement tout le monde a assuré, parce que chacun avait à cœur de valoriser la chaîne sur le PAF.

MLX : Selon toi, la communication dans le secteur politique est-elle différente de la communication institutionnelle, pourquoi ?
FM :
Oui, la communication politique est très différente. La communication institutionnelle, si elle est soumise à des restrictions souvent liées à la structure qu’elle représente, est globalement libre en termes de créativité et de ton. En communication politique, la difficulté est justement dans le ton à avoir, en fonction de l’événement. De plus, si on prend l’exemple de cette campagne électorale, il ne faut pas oublier que les médias ont été scrupuleusement contraints à des obligations drastiques d’équité des temps de paroles. Cela peut souvent virer au casse-tête…

MLX : Comment envisages-tu ton avenir, où te vois-tu après l’EFAP ?
FM :
Je veux poursuivre ma carrière dans l’audiovisuel, essentiellement dans la stratégie des médias ou dans la programmation. Il va y avoir beaucoup de changement dans les années qui viennent et beaucoup d’enjeux dans ce domaine. Je veux être acteur de ces bouleversements.

Envie de découvrir cette chaine ou de regarder les émissions sur votre ordinateur : www.publicsenat.fr

Publié le 21/05/2007

Fanny MARCATI

Fabien MIGNET, EFAP Bordeaux

Interview de Fabien Mignet, EFAP 4, en stage à Public Sénat.

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle