S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Nicolas : du stage à l’emploi !

Nicolas : du stage à l’emploi !

Stagiaire au sein de la Maire de Talence, Nicolas Cazes vient d’y être embauché.

Stagiaire au sein de la Maire de Talence, Nicolas Cazes vient d’y être embauchéLéa Stagnaro : Nicolas, tu es en dernière année, parle-moi de ton parcours.
Nicolas Cazes :
J’ai intégré l’EFAP dès la première année. Mon premier stage s’est déroulé au Conseil Général des Pyrénées Atlantiques. J’ai beaucoup aimé travailler dans une collectivité territoriale mais voulant découvrir le monde de l’entreprise, en deuxième année je suis allé faire mon stage à La Poste. En troisième année je suis retourné dans une collectivité et j’ai donc intégré la Mairie de Talence. Mon stage s’est très bien passé au service communication, c’est pourquoi j’y suis retourné cette année et désormais je suis embauché !
L.S : Cela fait donc un an et demi que tu es ici. Comment ont évolué ton poste et tes missions ?
N.C
: A mon arrivée, il n’y avait pas d’attaché de presse, c’était la directrice communication qui s’en chargeait. Aujourd’hui je suis chargé de mission de relations presse ; j’ai acquis une crédibilité et une confiance que je n’avais pas forcément lorsque je suis arrivé en 3ème année. Le service communication s’est un peu agrandi. Nous sommes cinq: il y a deux graphistes, un web master la directrice communication et moi-même. J’ai également plus de responsabilités que lorsque je suis arrivé.

image

L.S : Justement, quel genre de responsabilités as-tu ? Et pourrais-tu me décrire une journée type ?
N.C
: J’écris les communiqués de presse, je fais les relances. Là, justement j’organise une visite de presse. Je suis également chargé du profil de la communication publique et de la démocratie participative. C’est très diversifié, je fais beaucoup de choses différentes. Par exemple, lors des élections municipales comme récemment, la communication est spéciale car nous devons respecter certaines règles quant à la communication et la médiatisation des candidats. La seule chose récurrente tous les matins est qu’en arrivant je lis la presse et je fais une sorte de petite revue de presse. Autrement, je ne fais jamais la même chose, il n’y a pas de routine et c’est ça qui est passionnant !

L.S : As-tu d’autres projets pour l’avenir ou souhaites-tu rester à la Mairie voire dans une autre collectivité territoriale ?
N.C
: Pour l’instant oui, je souhaite rester à la Mairie, j’ai encore beaucoup de choses à y apprendre. Pourquoi pas ensuite rejoindre le Conseil Général ou Régional mais par la suite, ce qui me tient vraiment à cœur ce serait de travailler pour un élu.
De plus, mon sujet de mémoire est en adéquation avec mon travail à la Mairie « communication de proximité, quels enjeux pour quelle communication ? »

L.S : Tu vas bientôt quitter l’EFAP après 4 ans de cours, qu’en retiens-tu ?
N.C
: Je n’ai pas de regrets de quitter l’EFAP. C’est une très bonne école, très formatrice mais j’ai envie de rentrer dans le monde professionnel. Je ne suis pas inquiet, contrairement à d’autres efapiens car je suis déjà en poste et les stages m’ont donné une bonne confiance en moi. C’est tout ce qui fait la force de cette école. Par ailleurs je garderai de bons souvenirs de l’EFAP. J’ai beaucoup apprécié les P.O et les études de cas. Les sorties de cours à 22H30 à la cité mondiale resteront gravées !

EFAP, l’école des métiers de la communication

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle