S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Cindy roule chez Toyota

Cindy roule chez Toyota

Etudiante en EFAP 4, Agence & Entreprise, Cindy Patan effectue son dernier stage chez Toyota. Tour de piste.

Etudiante en EFAP 4, Agence & Entreprise, Cindy Patan effectue son dernier stage chez Toyota. Tour de piste.

As-tu toujours voulu travailler dans le milieu de la communication ?

Non. Au sortir du bac L, je ne savais pas trop vers quelles études m’orienter et comme beaucoup de mes camarades de lycée, je me suis lancée dans des études de lettres modernes, sans trop savoir dans quoi je m’engageais. Au bout de quelques mois, j’ai réalisé que ce n’était pas fait pour moi et j’ai donc décidé de poursuivre ma voie ailleurs. Rapidement et après quelques recherches, j’ai su que je voulais faire de la communication. La possibilité de travailler dans plusieurs secteurs différents et ainsi multiplier les expériences me plaisait beaucoup contrairement à d’autres professions où l’on est parfois amené à effectuer les mêmes missions tout au long d’une carrière. Je voulais surtout exercer un métier où j’aurais le sentiment de pouvoir m’épanouir professionnellement.

Peux-tu rapidement nous rappeler ton parcours à l’EFAP ?

L’EFAP était la seule école que je connaissais. Je savais qu’elle proposait des stages par l’intermédiaire de son service et cette idée a grandement influencé mon choix. Je pensais ainsi que je n’aurai pas trop de difficultés pour trouver un travail en sortant de mes études grâce à l’expérience que j’aurais cumulée au fil des années. Malheureusement pour moi, mon premier stage a été un échec. Pendant deux mois, j’ai été l’assistante de la directrice d’une agence artistique qui travaillait depuis chez elle. Je n’ai pas eu l’occasion de mettre en pratique ce que j’avais appris en cours durant l’année car mes missions se résumaient la plupart du temps à répondre au téléphone et à prendre les messages. Heureusement, les choses ont changé par la suite : j’ai enchaîné avec un stage de relations presse dans une agence de communication globale spécialisée dans le secteur du tourisme (Design Planet) que j’ai beaucoup apprécié puis j’ai évolué au sein du pôle corporate d’une agence réseau (Weber Shandwick) où j’ai pu apprendre beaucoup de nouvelles choses. Après un stage de trois mois à la Fédération Française de handball en septembre 2009, je suis partie six mois à Madrid dans le cadre du programme Erasmus. J’ai profité de cette période pour améliorer mon niveau de langue et lier de nouvelles amitiés. Je garde aujourd’hui un très beau souvenir de cette expérience qui a d’ailleurs fait bonne impression lors de l’entretien que j’ai passé chez Toyota.

Tu fais ton stage de dernière année chez Toyota. En quoi consistent tes missions ?

J’assiste tour à tour les 4 personnes qui travaillent avec moi dans le service de communication produit et corporate. J’effectue, à ce titre, des missions typiques de relations presse telles que la rédaction de communiqués de presse, le classement et l’analyse des retombées, la gestion des demandes de journalistes et la veille informative. Chaque fin de mois, je participe également à l’élaboration du rapport mensuel d’activité. Dans ce rapport, je présente un bilan des actions de relations presse menées durant le mois. C’est un document que je présente en anglais et que je remets au directeur de la communication pour sa réunion interne avec les directeurs des autres départements. Ponctuellement, il m’arrive aussi de m’occuper du parc presse en mettant à disposition des journalistes les véhicules que nous leur réservons spécialement.

image

Peux-tu nous en dire un peu plus sur les spécificités de la communication dans le milieu automobile ?

Il faut avoir un minimum de connaissances techniques si l’on souhaite effectuer un stage dans le secteur automobile et plus encore si l’on souhaite y travailler. Il faut par exemple bien
connaître le marché et la concurrence pour savoir se positionner et communiquer efficacement auprès des journalistes. Il est important aussi de distinguer les véhicules en fonction de leur segmentation pour effectuer (par exemple dans mon cas) une analyse de retombée presse. Il en va de même quand il s’agit de rédiger un communiqué ou une alerte presse. Connaître les spécificités du secteur est un réel avantage mais la motivation est dans tous les cas primordiale si l’on souhaite un jour évoluer dans ce secteur.

Quels sont tes projets après l’obtention de ton diplôme ?

Je pense poursuivre mes études en effectuant un master 2 dans une autre école mais rien n’est encore sûr. Je déciderai cela en fonction des éventuelles opportunités professionnelles que je pourrais avoir au cours de l’année.

Un conseil pour les jeunes étudiants qui voudraient intégrer l’EFAP ?

Il faut être ouvert à la discussion, partager et discuter avec les autres. Ne jamais imposer son point de vue car tôt ou tard cela pourrait se retourner contre vous. Etre curieux et créatif (nous le sommes tous, il faut savoir l’exploiter). Savoir faire preuve de patience également et apprendre des autres pour s’enrichir soi-même.

EFAP, l’école des métiers de la communication

François Morisseau- Fiat France

ComQuiz n°5

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle