S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Colloque du CSA

Colloque du CSA

Les étudiants en 1ère année d'école de communication à l'EFAP participent à un colloque organisé par le CSA, à la Sorbonne, sur le thème :
« Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions ? »

Françoise LABORDE, membre du CSA depuis janvier 2009 et invité d’honneur de la rentrée solennelle 2014, a convié les étudiants de l’ EFAP 1, à participer aux débats lors de la journée du 9 décembre…

1.Le Contexte<

La Commission de réflexion sur l’évolution des programmes (présidée par Mmes Laborde et Mariani-Ducray) mène depuis 2011 une réflexion sur les programmes les plus populaires auprès des jeunes. En 2013 elle a initié une réflexion sur la relation entre jeunes (adolescents et jeunes adultes) et médias afin de mieux cerner leurs pratiques des médias traditionnels et leur parcours entre les différents supports au cours d’une journée type. Cette réflexion a été synthétisée dans une étude publiée en juin 2014.

De cette étude (et des travaux menés pour moderniser les règles de la signalétique,) avec l’aide et le soutien du GT « audiovisuel et éducation » présidé par Memona Hintermann-Affejee, est née l’idée d’organiser une journée de réflexion sur l’offre de programmes pour les jeunes, qui réunirait différents acteurs et publics concernés par ce sujet (professionnels de l’audiovisuel, chercheurs, experts du jeune public, élèves et étudiants, etc.).

2. Les Aspects généraux concernant la journée du 9 décembre

L’objet de la journée / la problématique : Il s’agit de susciter la réflexion et le débat sur l’offre de programmes pour les jeunes. Si le rôle du Conseil en matière de protection du jeune public contre les contenus préjudiciables est bien connu du public, son action en faveur d’une offre de programmes pour les jeunes est plus méconnue.
On peut s’interroger sur ce qui est proposé aux jeunes à partir du moment où ils sortent de l’univers « balisé » des chaînes et des programmes pour enfants, c’est-à-dire à partir de 12-13 ans : y a-t-il des contenus adaptés aux pratiques et aux goûts des adolescents et des jeunes adultes, qui répondent à leurs attentes, dans lesquels ils peuvent se reconnaître, qui puissent susciter des vocations ?

La tranche d’âge concernée (notion de « jeunes ») : Il a été décidé de retenir la tranche d’âge 13-24 ans, compte tenu de la problématique exposée ci-dessus et du fait qu’il s’agit du public analysé dans l’étude du Conseil sur les jeunes et les médias publiée en juin 2014. Il conviendra néanmoins de prendre en considération et de mettre en évidence les différences existant entre les 13-17 ans et les 18-24 ans (en termes d’offre, de pratiques, d’attentes, etc.).

Le lieu : l’amphithéâtre Louis Liard à la Sorbonne sera mis à la disposition du Conseil

L’association des jeunes à la journée du 9 décembre : il a été décidé d’associer des jeunes l’événement en proposant au lycée de Monistrol-sur-Loire et au lycée Louis-Armand de Paris XV , à LISAA, au Bondy Blog et à certains élèves d’école de journalisme de participer à ces journées en les sensibilisant sur les trois questions suivantes : quels contenus médiatiques aiment-ils ? Que n’aiment-ils pas ? Qu’est-ce qui leur manque ?

3. Les thèmes des tables rondes

Trois tables rondes seraient organisées, chacune portant sur une question du titre de la journée : la place des écrans dans le quotidien des jeunes, l’offre de programmes pour les jeunes, les évolutions et perspectives en la matière.

Première table ronde : la place des écrans dans le quotidien des jeunes

Problématiques et questionnements :

- Comment les jeunes « consomment-ils » les contenus audiovisuels ? Observe-t-on des pratiques qui leur sont spécifiques (multi-écrans, diversité des situations de visionnage, télévision sociale, radio, etc.) ?

- Quel est le parcours des jeunes entre les différents supports au cours d’une journée type ?

- Présentation par les services du Conseil (DEP) de l’étude sur les jeunes et les médias publiée en juin 2014. Durée de la présentation : environ 10 minutes.

-Présentation des impacts sur le cerveau par Olivier Houdé

Deuxième table ronde : l’offre de contenus pour les jeunes

Problématiques et questionnements :

- En quoi l’existence d’une offre de programmes pour les jeunes est-elle importante, pour l’individu (développement personnel) et pour la collectivité (apports sociétaux, repères générationnels) ?

- Que regardent les adolescents et les jeunes adultes ? Quels contenus plébiscitent-ils ? Quel est leur regard sur la télévision et l’offre de programmes ? Quelles sont leurs attentes ?

- Quelles stratégies éditoriales les producteurs d’émissions et les éditeurs de services de télévision mettent-il en place pour séduire les adolescents et les jeunes adultes ? Qu’est-ce qui fait le succès d’un programme auprès de ces publics ? À l’inverse, a-t-on des exemples de programmes conçus pour les jeunes qui n’ont pas séduit ce public, et quels enseignements peut-on en tirer ?

Troisième table ronde : les nouveaux territoires des médias : convergences et connexion

Problématiques et questionnements :

- Comment l’offre de contenus audiovisuels en direction des jeunes évolue-t-elle ? Quels sont les enjeux de ces évolutions ?

- Comment et à quel point le « cross médias » influence-t-il les stratégies éditoriales et la conception des programmes (modes de consommation, codes narratifs et visuels, etc.) ?

- La télévision sociale : état des lieux et perspectives.

- Observe-t-on une convergence de plus en plus forte avec d’autres types de contenus plébiscités par les jeunes (web-séries, jeux vidéo, réseaux sociaux, etc.) et si oui, est-ce une évolution souhaitable ?

Publié le 27/01/2015

Opérations Extérieures

SUR LE TERRAIN

École de communication EFAP - Opérations Extérieures

Annales du Concours d’entrée EFAP

ANNALES

École de communication EFAP - Annales du Concours d’entrée EFAP

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle