S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Chloé Jamme – Stage à l’Union du Tennis Féminin

Chloé Jamme – Stage à l’Union du Tennis Féminin

En 4ème année d'Agence & Entreprise, Chloé s'est penchée l'an dernier sur la communication sportive en intégrant l'Union du Tennis Féminin.

Pourquoi avoir choisi d’effectuer un stage dans le milieu sportif ?

J’ai toujours été attirée par le sport depuis petite et notamment par l’athlétisme dont j’ai été championne d’Île-de-France de cross country ! Je me suis dirigée vers le secteur du sport grâce à la communication et sa partie événementielle.


Quelles ont été tes principales missions de stage ?

Pendant une période de six mois j’ai eu le statut d’assistant responsable d’agent sportif et administratif dans les domaines de la communication, du marketing et du commercial.
 Mes missions lors du stage se sont principalement centrées sur la gestion et l’organisation d’événements sportifs. Le domaine de l’événementiel n’est pas l’unique objet de l’association, mais il en reste toujours le but final. En effet, notre travail quotidien amène en fin de préparation à un tournoi de tennis et à tout ce que cela implique. Ainsi, j’ai contribué à la gestion et au bon déroulement de ces missions en amont et pendant les tournois.

Dès mon arrivée, j’ai pris connaissance des tournois partenaires et rencontré des joueuses professionnelles qui adhéraient à l’association. Je les ai suivies et les assistées dans leur carrière.
 J’ai donc assuré sur place une coopération avec des bénévoles, des directeurs de tournoi et les joueuses lors de la tenue opérationnelle des compétitions. 

Pendant Roland Garros, L’Union du Tennis Féminin est prestataire pour la Fédération Française de Tennis. Autrement dit, nous avons proposé 3 ou 4 joueuses classées de la première série aux -30 pour participer à des opérations de relations publiques. Il s’agit du Pack Joueurs Roland Garros !



Quels moyens de communication sont mis en œuvre pour promouvoir le tennis féminin en France et à l’étranger ?

En France, il y a l’association au sein de la Fédération Française de Tennis qui promeut le Tennis Féminin de par son implication pour aider les joueuses françaises mais également ses partenaires. 




Encouragiez-vous les joueuses à s’impliquer dans les réseaux sociaux ?
Oui, mais également à communiquer sur les tournois, à mettre en valeur leur résultat et notamment à avoir un compte Twitter. D’ailleurs, le levier des réseaux sociaux est bien plus important dans le sport féminin, car, peu médiatisé. Par exemple, les femmes accordent bien plus d’importance à leur page Facebook que les hommes.


Souhaites-tu évoluer dans ce milieu professionnel ?
Oui, je souhaite évoluer dans ce milieu. Travailler au sein d’une fédération proposant un aussi beau tournoi chaque année m’attire beaucoup. Mais je crois que la communication sportive m’attire tout simplement.

Les stages proposés par l’EFAP t’ont-ils aidé à mieux appréhender le milieu professionnel ?

Il est évident que j’ai davantage appris sur les usages du monde professionnel en stage que pendant les cours, plus théoriques.


Depuis quelques années, le monde du sport est entaché par de nombreuses polémiques (argent, dopage, paris sportifs, etc.). Penses-tu que les communicants de demain ont de nouveaux défis à relever ? 

En ce qui nous concerne, l’Union de Tennis Féminin fait de la prévention lors de son Assemblée Générale en faisant intervenir le service juridique de la Fédération, qui présente aux joueuses les dangers des paris en ligne.
 D’autre part, la Fédération a un rôle de prévention auprès des licenciés futurs champions et athlètes de haut niveau. Son rôle est de préserver la santé physique et psychique de ses sportifs.




Selon toi, les marques sont-elles plus réticentes à l’idée de s’associer à des personnalités sportives ?
Je ne pense pas que les marques soient réticentes à s’associer avec des personnalités sportives, nous le constatons avec Jo-Wilfried Tsonga, Novak Djokovic ou même Alizé Lim. C’est un réel atout de communication pour eux.
 Pour le tennis féminin, l’important est d’éviter de tomber dans le cliché. Il faut avant tout promouvoir le sport et non le modèle, la femme mannequin…




Enfin, quelle joueuse de tennis française soutiens-tu à Roland Garros ? 

J’aimerais voir gagner Alizé Cornet, qui a remporté en 2013 les Internationaux de Strasbourg et qui s’était bien défendue pour Roland Garros 2013.


Propos recueillis par Florence Comte


EFAP - Ecole des métiers de la communication depuis 1961

Les étudiants sur le pont

École de communication EFAP - Les étudiants sur le pont

Bianca à Roland Garros

ROLAND GARROS

École de communication EFAP - Bianca à Roland Garros

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle