S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Chloé Francavilla, Alerte Orange

Chloé Francavilla, Alerte Orange

Chloé Francavilla apprend à conjuguer entre travail et plaisir. Elle est aujourd'hui responsable des RP chez Alerte Orange.

Chloé Francavilla; diplômée de l’EFAP Paris en 2007 apprend à conjuguer entre travail et plaisir. Elle est aujourd’hui responsable des RP chez Alerte Orange.Pourquoi vous êtes-vous tournée vers le secteur de la communication et des médias, et pourquoi avez-vous choisi d’entrer à l’EFAP en particulier ?
J’ai choisi le secteur de la communication car c’est un métier passionnant. Être responsable de communication c’est gérer les urgences, se déplacer souvent, être à l’écoute de toutes les tendances du marché et beaucoup de relationnel. Être un communiquant demande des qualités comme l’écoute, la rigueur et l’intuition.
L’EFAP est selon moi l’école maîtresse en terme d’apprentissage du monde professionnel. C’est un peu l’école de la vie lorsque l’on sait l’utiliser : multiplier les expériences de qualité, rencontrer les bonnes personnes mais aussi appréhender le monde de la communication qui a ses propres codes. L’EFAP m’a ouvert des portes durant ma scolarité et continue encore à agir comme un label de qualité.

Comment avez-vous entendu parler de l’EFAP ? La formation reçue a-t-elle répondu à vos attentes ?
J’ai cherché une école de communication pendant ma dernière année de lycée. J’ai jaugé bon nombre d’entre elles et là où l’EFAP a fait la différence, c’est dans sa professionnalisation. L’EFAP a un service des stages compétent, réellement au service des élèves, et qui permet d’intégrer des sociétés prestigieuses, donc d’acquérir une expérience réelle et de qualité.
L’EFAP a tout à fait répondu à mes attentes, dans le sens où j’ai très vite trouvé un emploi à la sortie, grâce à mon expérience. J’ai déjà changé d’emploi et même de métier, puisque j’étais auparavant chargée d’événementiel, et le fait d’avoir cumulé plusieurs expériences à rassurer mes employeurs, surtout dans la situation économique actuelle.

Vous êtes sortie de l’école en 2007. Au moment de rechercher un emploi, avez-vous ressenti un impact de la crise économique actuelle dans le secteur de la communication ? Pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel depuis 2007 ?
Comme je le disais plus haut, je n’ai pas ressenti la crise comme certains l’ont ressentie. La différence est flagrante entre un élève qui sort de l’EFAP et un autre qui sort d’une autre école ou d’une université. L’expérience professionnelle n’est pas du tout la même. J’estime que les élèves qui se sont investis dans leur scolarité sortent de l’EFAP en réels communicants et peuvent tout de suite intégrer le monde professionnel.
A la sortie de l’école, je n’ai pas directement cherché un emploi puisque, il faut le savoir, la dernière année est difficile car fatigante physiquement. J’ai donc pris le temps de me recentrer, j’ai terminé au mois d’août mon dernier stage qui me passionnait, et ai pris quelques vacances avant d’entamer ma recherche. J’ai pris possession de mon premier poste en janvier 2008 en tant qu’assistante chef de projet événementiel chez “Au Delà du Virtuel”, agence officielle de NINTENDO pour les animations commerciales. Je suis très vite passée chef de projet et ai géré une équipe de quatre personnes sur des projets d’envergure nationale.
J’ai quitté cette agence fin février 2009 pour des raisons personnelles, et j’ai pris quelques vacances. J’ai repris ma recherche d’emploi courant mars et ai retrouvé un poste début avril 2009, en tant que chargée des relations publiques et presse de l’agence de communication Alerte Orange.

Vous êtes aujourd’hui Responsable des RP et des relations presse pour Alerte Orange, une agence de communication spécialisée dans le domaine des Jeux Vidéo. Pouvez-vous nous parler des projets de l’agence ainsi que des missions qui vous sont confiées, et nous décrire comment se passent vos journées au sein de votre société ?
A mon arrivée, on m’a tout de suite confié les “projets spéciaux” de l’agence. En effet, son directeur est un passionné qui investit énormément dans ses « coups de cœur », c’est ainsi qu’il a construit son parcours professionnel.
J’ai donc tour à tour travaillé sur le lancement d’un livre, “Tokyo Decadance”, qui retrace le parcours d’une troupe d’artistes japonais déjantés, puis sur un film, “Rêves de Médailles”, dont j’ai organisé l’avant-première au Cinéma Le Mac Mahon, et qui est aujourd’hui diffusé par des projections privées. Je me suis occupée du lancement du site de développement durable “Green is Good” au Sénat, et du lancement d’une BD, “fun-rock-fight”, de Sekushi Memory.
Vous voyez ainsi le large prisme des passions du directeur.
Plus axés sur les jeux vidéo, les deux projets qui me prennent le plus de temps sont les suivants :

image

- L’exposition “Retrogaming: 30 ans de jeux vidéo” qui a eu lieu à Paris dans le 13ème arrondissement tout l’été, et ce jusqu’au 28 novembre dernier, et qui a remporté un large succès : 1500 visiteurs pour une ouverture réduite et de grands médias comme TF1, Le Parisien, France Inter… Cette exposition nous a permis de constater l’engouement grandissant pour les jeux vidéo, et nous ouvre par ailleurs des portes pour 2010. Je ne peux pas vous en dire plus, mais Alerte Orange aura une grosse actualité jeux vidéo début 2010. ! A bon entendeur…
Le site de l’exposition

image

- Le DVD de La Fabuleuse Histoire du Jeu Vidéo qui remporte un franc succès. Celui-ci est disponible sur un seul support de vente , ce qui limite les possibilités de communication. Malgré cela, les médias sont au rendez-vous : ne serait-ce que le JT de TF1 du 5 décembre dernier, ou encore Le Figaro Magazine, L’Equipe et d’autres encore.
A côté de tous ces projets, j’assiste la responsable événementiel de l’agence et je travaille de concert avec les responsables éditoriaux et les graphistes.
Mes journées sont donc très bien remplies et toujours différentes. Je crois que la polyvalence est une des variables incontournables de notre métier!

Le Jeu Vidéo connaît un succès spectaculaire depuis de nombreuses années, et il reste une valeur sûre pour faire plaisir à Noël, pour petits et grands ! Quelques conseils pour nos lecteurs en quête de bonnes idées pour leurs achats de Noël ?
Concernant le jeu vidéo, il y a beaucoup de choix! Pour les enfants, je conseille des valeurs sûres comme les éternels Mario, car ce personnage légendaire permet de créer un véritable lien entre les enfants et leurs parents. Pour les femmes, la DS est incontournable! Je conseille, pour ma part, le dernier Zelda, mais je ne suis pas objective puisque complètement fan ! Pour les hommes : que de choix! La plupart des jeux leur sont dédiés! Mais je conseillerais tout de même Heavy Rain, de Quantic Dreams, qui fait la part belle à la création française et qui vaut franchement le détour ! Sortie prévue en février 2010!
Pour jouer en famille, rien ne vaut la Wii. Je préciserais juste, si des jeunes parents nous lisent, de bien lire les normes PEGI sur les boîtiers, elles sont très importantes : tous les jeux vidéo ne sont pas à mettre entre toutes les mains, pensez-y.
Enfin le cadeau alternatif lorsque l’on aime les jeux vidéo mais que l’on en a assez d’en offrir, c’est bien sûr le DVD de La Fabuleuse Histoire du Jeu Vidéo qui propose de découvrir 40 ans d’histoire des jeux vidéo depuis leur origine jusqu’à la Wii, en passant par L’Atari 2600 ou le phénomène Pac-Man. Vous pourrez dire que je ne suis pas objective! Mais je peux vous assurer que tous les amateurs de jeux vidéo l’adorent : il s’agit de deux documentaires de qualité qui proposent de nombreuses images d’archives, d’interviews de professionnels aguerris et d’anecdotes croustillantes. Et là c’est pour tout le monde! Pas besoin de normes!

Pour finir, quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux étudiants de l’EFAP, aussi bien pour la poursuite de leurs études que pour leur préparation à l’entrée dans le monde du travail ?
Je leur conseillerais de profiter de cet enseignement. Ils ont “à leur disposition” de vrais professionnels qui distillent leur savoir à qui veulent bien l’entendre, alors tendez l’oreille! Multipliez les stages (multiplier ne signifie pas changer tous les trois mois…) et soyez à l’écoute des professionnels qui vous entourent. Si vous savez utiliser les enseignements que l’on vous donne, vous verrez beaucoup de portes s’ouvrir à vous. Mais le plus important : l’EFAP est une école prestigieuse, mais pour en être digne, il faut savoir garder une certaine humilité...

Propos recueillis par Yaël MORDEHAI et Elisa BEL, Réseau des anciens élèves
.(Le JavaScript doit être activé pour voir cette adresse email)

EFAP, l’école des métiers de la communication

Sylvie Hamez-Lauduique, auteure de Pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ?

Marine Lietar,  Flatsbook

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle