S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Céline Serrand, Salon de la BD

Céline Serrand, Salon de la BD

Céline Serrand, 3ème année à l'EFAP Lille, organise le salon de la BD de Roubaix.

Céline Serrand est en troisième année à l’EFAP Lille. Elle organise actuellement le salon de la BD de Roubaix au sein du Furet du Nord.Quel a été votre parcours avant l’EFAP ?
J’ai tout d’abord obtenu un BAC STT puis je me suis dirigée vers un BTS Communication des entreprises à Rennes. Depuis la classe de seconde, je savais que je voulais être dans la communication ou le markéting.

Pourquoi avoir choisi l’EFAP ?
Après mon BTS, je voulais continuer mes études. Je me suis renseignée sur plusieurs écoles de communication, mais c’est l’EFAP qui a retenu mon attention : d’une part, pour la grande place qu’occupent les stages et les travaux en groupe comme les études de cas. D’autre part, mon maître de stage à l’EFS Bretagne a aussi fait l’EFAP, ce qui a été un facteur décisionnel.

image

Quels stages avez-vous déjà effectués ?
Durant mon BTS, j’ai effectué un premier stage à Ouest France dans le service promotion. Je me suis occupée de partenariats de grands événements comme le Tour de France, le marathon du Mont Saint Michel ou les 3 jours de Plouay. Ensuite pour la mairie d’une ville à coté de Rennes, j’ai organisé une journée citoyenne pour les élèves de CM2.
J’ai également fait un stage à l’EFS Bretagne (établissement français du sang) où je suis restée 3 mois : pendant même un mois, j’ai remplacé la chargée de promotion du don du sang. Ce stage a été une vraie révélation : c’était un vrai bonheur ! L’équipe était formidable : elle voulait me transmettre le métier et me laissait des initiatives.
Actuellement, j’organise le salon de la BD de Roubaix au sein du Furet du Nord de Roubaix.

Quelles missions réalisez-vous au sein de votre stage ?
Au salon de la BD, je m’occupe plus particulièrement des partenariats, des ateliers jeunesses et de la logistique. C’est un stage très formateur car on est en total autonomie, on a plein d’interlocuteurs extérieurs et on travaille avec plusieurs étudiants mais sur des domaines différents. Par exemple, Julie Tryoen (EFAP III) s’occupe des relations auteurs et Marie Saffer (EFAP III) organise le plan de communication.

image

Que vous apporte l’EFAP durant vos études ?
L’EFAP m’apporte beaucoup au niveau du travail en groupe et de la présentation orale, les études de cas sont très formatrices.

Où vous imaginez-vous à la fin de vos études ?
Je m’imagine plutôt chez l’annonceur, car j’aime toucher à tout, faire un peu d’événementiel, de relations presse, de communication interne… Mais il y a un domaine qui me plairait plus : dans le milieu de la musique classique. J’aime beaucoup cette musique : je fais du violoncelle depuis l’âge de 8 ans. C’est l’occasion d’allier vie professionnelle et centres d’intérêts.
Propos recueillis par Anaïs Beurois, EFAP 2
EFAP, l’École des métiers de la communication

Publié le 09/04/2008

Grand Prix Evillementiel 2008

Florent Aitelli, Agence Sophie Monet

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle