S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Caroline Fumat, Stella Publicis

Caroline Fumat, Stella Publicis

Diplômée de la première promotion de l’Efap Bordeaux, Caroline Fumat occupe la fonction de Chef de projet au sein de l’agence Stella Publicis.

Diplômée de la première promotion de l’Efap Bordeaux, Caroline Fumat occupe la fonction de Chef de projet au sein de l’agence Stella Publicis.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours universitaire ?

J’ai tout d’abord obtenu un baccalauréat économique et social, puis j’ai suivi une formation en Techniques de commercialisation à l’IUT de Bordeaux pendant deux ans. A la suite de cela, je suis partie pendant un an en Angleterre pour suivre une licence de Business Management.
J’ai ensuite intégré l’Efap Bordeaux directement en troisième année, au sein de la toute première promotion.

Qu’avez-vous fait après l’Efap ?

J’ai travaillé pendant un mois dans le secteur des relations institutionnelles et j’ai ensuite été embauchée chez Stella Publicis en janvier 2008.

Quelles sont vos missions au sein de cette agence ?

Tout d’abord j’ai commencé en tant qu’Assistante Chef de projet et je suis aujourd’hui Chef de projet.

Mon travail est très intéressant et toujours varié. Je propose l’expérience du produit au consommateur. Par exemple goûter le dernier Coca Cola, tester des téléphones…
Une mission qui m’a beaucoup plu est celle que j’ai réalisée pour Nokia. Nous avons dû créer du mobilier spécifique afin de présenter le dernier téléphone de la gamme. Le but de cette opération était d’amener le client à toucher le téléphone, le tester et favoriser ainsi l’acte d’achat.

Dans l’agence, nous faisons également du street marketing : la tendance forte du moment.

Quel est l’apport dans votre vie professionnelle de votre cursus à l’Efap?

A l’Efap Bordeaux, j’ai réalisé durant deux ans un seul et unique stage à la radio car celui-ci était très formateur. Cette expérience m’a appris le rapport avec le client et m’a permis de développer une aisance relationnelle.

J’aimerais ajouter également que les études de cas que l’on réalise en troisième et quatrième année sont extrêmement importantes car elles sont le miroir de la vie professionnelle. Ce que l’on réalise en étude de cas, on le rencontre chaque jour dans nos activités. Grâce à elles j’ai appris à gérer mon stress et le temps de travail. Les études de cas sont donc un gain d’expérience non négligeable !

Lucie Dupiellet – EFAP 3
EFAP, l’école des métiers de la communication

Antoine Monange, Crédit Agricole

Géraldine Mosna-Savoye, Public Sénat

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle