S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Caroline CHAZOT, Chargée de Promotion, Radio Scoop

Caroline CHAZOT, Chargée de Promotion, Radio Scoop

"Plus on rencontre de monde, mieux c'est ! Prendre plaisir à découvrir le monde de la communication !

Caroline CHAZOT, Promotion 2003,
Chargée de promotion à Radio Scoop (92.00 FM)

« Plus on rencontre de monde mieux c’est ! »Bonjour, Caroline, pour commencer pourriez-vous nous décrire votre fonction ?
Je suis chargée de promotion avec une particularité puisque j’ai une double casquette. Je m’occupe des rubriques (rédaction, enregistrement et montage) diffusées à l’antenne le matin, de la promotion et communication de la radio l’après-midi.
Quelle est votre semaine type ?Lundi : rédaction des textes promotionnels et montage des opérations de jeux antenne.
Mardi : mise en place de ces textes : planification, montage du son, production et programmation des spots.
Mercredi : réunion de promotion avec le Directeur, le Responsable antenne et le Webmaster, pour échanger autour des jeux et des opérations de communication. Jeudi : réalisation des « Break note », document qui aide les animateurs à parler d’une opération à l’antenne. Vendredi : lecture des mails qui m’ont été adressés en semaine.

A côté de ces actions journalières, je gère également le plan média, les partenariats, les opérations sous forme d’échange, la communication interne (nous privilégions le mailing), l’événementiel plus ponctuel lors d’un événement Radio Scoop ou des interventions d’artistes. Je suis donc également chargée de l’organisation, de la logistique et de la planification de ces manifestations.

image

Pourquoi avoir porté votre choix sur le média radio ?
Je voulais travailler dans l’événementiel et plus particulièrement dans le domaine culturel surtout artistique. Le choix du média radio s’est imposé à moi, notamment par mon parcours de stage effectué avec l’EFAP, j’avais d’ailleurs suivi l’organisation de concerts avec Radio scoop à l’époque ! A la fin de mon cursus efapien, après plusieurs candidatures spontanées, Radio Scoop s’est souvenu de moi et m’a recontactée pour me proposer le poste que j’occupe aujourd’hui.

Parlez-nous de votre cursus, comment avez-vous choisit l’EFAP ?
Juste après mon Bac j’ai choisi de faire l’EFAP. Au début j’avais un certain attrait pour le journalisme, mais les concours de Sciences Politiques m’impressionnaient un peu. J’avais conscience de mon intérêt pour les domaines de la culture et de l’audiovisuel, c’est au Salon de l’étudiant que j’ai entendu parler de cette école. J’ai été séduite par la multiplicité des stages proposés.

Que retenez-vous de vos expériences ?
Curieuse de nature, les stages m’ont permis de découvrir plusieurs univers de communication : télévision, radio, agence de communication, agence d’événementiel, magasin de grande distribution… Les études de cas de l’école étaient également les atouts phares des cours ! Mais j’insiste sur le fait que l’école ne fait pas tout, il faut savoir se débrouiller, ne pas se reposer sur elle, par exemple : éviter d’attendre fin avril pour envoyer des candidatures pour trouver un emploi à la sortie.

Quel type d’étudiante étiez-vous ?
J’étais une “pipelette”. Nous étions une bande de six bonnes copines. J’ai gardé de très bons liens avec deux d’entre elles, nous nous revoyons souvent. J’ai développé de véritables relations, j’étais assidue en cours, je restais en tête du classement.

Un souvenir de cette période vous a t-il particulièrement marqué ?
Oui un de mes plus beaux souvenirs reste notre semaine au Festival de Cannes, nous logions dans un appartement sur la croisette. Nous étions en direct des coulisses du Festival ! C’est un argument de poids pour y aller…

Un conseil pour la nouvelle génération efapienne ?
Ce n’est pas parce que c’est une école payante et privée qu’il faut manquer d’ouverture, il est temps de dépasser cette (fausse) image de filles/ fils à papa.
Un caractère de bosseur, être passioné par la communication, apprendre sans se reposer sur ses lauriers, en cas d’hésitation pratiquer le « touche à tout, prendre plaisir à découvrir le monde de la communication.
propos recueillis par Maéva CANNENTERRE, étudiante en EFAP2
EFAP, l’école des métiers de la communication

La fête des voisins

La Fondation Nicolas Hulot et l’ EFAP

Chaque année, l' EFAP soumet à tous ses étudiants, dans le cadre du concours de sortie, le sujet d'une étude de cas à vocation nationale.

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle