S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Avec Morgane, l’union fait la force

Avec Morgane, l’union fait la force

Échange avec Morgane Dupiech, étudiante en EFAP 3 Bordeaux, actuellement en stage à l’Union des Côtes de Bordeaux.

Échange avec Morgane Dupiech, étudiante en EFAP 3 Bordeaux, actuellement en stage à l’Union des Côtes de Bordeaux.Quel est ton parcours ?

Lors de mes deux premières années à l’EFAP, j’ai effectué mon stage au sein de l’agence de communication Banc Public. J’étais chargée des relations presse et de quelques événements ponctuels. Cette expérience m’a formé au poste d’attachée de presse et m’a donné l’envie d’aller chez l’annonceur. Il me semblait important d’avoir plusieurs visions du monde de la communication lors de mes études. C’est la raison pour laquelle je travaille depuis novembre à l’Union des Côtes de Bordeaux, et ce jusqu’à fin juillet 2012.

Peux-tu nous présenter l’appellation des Côtes de Bordeaux ?

L’Union des Côtes de Bordeaux a émergé en 2007. Le projet initial a été lancé dès 1985 avec la création d’une association regroupant quatre terroirs : Blaye, Cadillac, Castillon et Francs. Le but premier était d’obtenir une reconnaissance en tant qu’AOC Côtes de Bordeaux. Finalement, c’est en 2009 que l’appellation Côtes de Bordeaux a été adoptée. Elle est instituée pour regrouper les appellations en gardant les spécificités de chaque terroir. L’Union regroupe aujourd’hui 1500 vignerons et représente 14% de la production des vins de Bordeaux.

L’obtention de l’AOC permet une meilleure visibilité à l’international. En effet, le nom de « Bordeaux » est extrêmement connu à l’étranger, notamment en Chine et aux États-Unis. Nous attendons donc des développements vers l’export, c’est pourquoi nous sommes présents sur des salons professionnels à l’étranger notamment.

Comment as-tu trouvé ce stage ?

Je souhaitais continuer à travailler dans le domaine vini-viticole. J’ai donc postulé spontanément lorsque j’ai su par le Service des Stages qu’il y aurait une possibilité d’obtenir un entretien.
J’ai donc eu la chance de passer cet entretien. En revanche, je ne m’attendais pas à le passer devant un groupe d’une quinzaine de personnes, composé des administrateurs et responsables des différents terroirs qui composent les Côtes de Bordeaux.

Quelles sont tes missions ?

Mes missions sont variées. Je m’occupe des relations presse, de la communication pour certains événements, de dossiers administratifs et je suis chargée de trouver une stratégie qui permettrait de fédérer les appellations autour d’un but commun. Certes les tâches ne sont pas évidentes étant donné les différentes spécificités et particularités des terroirs, mais c’est bien cela qui rend ma mission très intéressante !

Je sers de relai entre les appellations et l’agence parisienne de relations presse, Venise RP, qui se charge des événements ponctuels des terroirs de l’Union. C’est pourquoi, je me déplace dans les différentes sections afin de constituer un dossier. J’étudie ensuite chaque dossier afin qu’une stratégie globale puisse être adoptée. Aussi, étant donné que j’ai déjà travaillé dans le milieu du vin lors de mes précédents stages, je suis plus réactive par rapport aux attentes des différents acteurs.

Que t’apporte cette nouvelle expérience ?

Cette nouvelle expérience m’apporte un enrichissement personnel d’un point de vue humain et professionnel. Je fais chaque jour des rencontres et chacune m’apprend un peu plus sur ce milieu qui me passionne. Je découvre de nouveaux aspects du vin. Le monde du vin est finalement très lié à l’humain. Je pense que c’est un secteur qui regorge d’opportunités et où tout est lié (intempéries, communication, etc). Notre communication doit donc s’adapter aux circonstances. Et puis, c’est un milieu dans lequel il y a de plus en plus de femmes !

Quels sont tes projets professionnels dorénavant ?

Avec l’expérience de mes différents stages, je peux affirmer que c’est dans le secteur viticole que je souhaiterais évoluer à l’avenir, plus particulièrement en tant que Directrice de communication,. Mais la route est encore longue !

As-tu un conseil à partager ?

Je conseille à ceux souhaitant travailler dans le monde de la communication de débuter par une expérience en agence avant d’aller chez l’annonceur. Cette expérience permet ainsi de comprendre plus facilement les rouages de la communication et les attentes des clients.

Et une anecdote ?

Mon bureau regorge de bouteilles, mais pour l’instant j’ai résisté à la tentation !

Thomas Bouchard Grunberg
Correspondant région – EFAP Bordeaux

Émilie au Conseil Régional d’Aquitaine

APPLE ON CAMPUS

Les écoles du groupe EDH (EFAP - ICART - EFJ - EMP - icart photo ) se sont alliées à Apple pour créer le programme Apple on Campus.

École de communication EFAP - APPLE ON CAMPUS École de communication EFAP - APPLE ON CAMPUS

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle