S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Aurélia Gaïtelli-Zearo se régale à Dubaï

Aurélia Gaïtelli-Zearo se régale à Dubaï

Aurélia Gaïtelli-Zearo - promo 2005 - a déjà de belles expériences derrière elle.
Aujourd’hui à Dubaï, l’histoire continue…

Aurélia Gaïtelli-Zearo - promo 2005 - a déjà de belles expériences derrière elle. Aujourd’hui à Dubaï, l’histoire continue…Vous êtes diplômée de l’EFAP Médias. Quels souvenirs gardez-vous de vos années à l’école ?

Je garde d’excellents souvenirs de cette période. J’ai adoré pouvoir bénéficier à la fois du côté théorique de part les cours dispensés à l’école mais aussi du côté pratique grâce aux stages que l’on pouvait effectuer. Je me rappelle aussi des réveils matinaux- les cours commençaient à 8h pétantes- et je n’en ai loupé aucun!!

Où avez-vous effectué vos stages ?

J’ai effectué mon tout premier stage de 3 mois chez Ralph Lauren prêt-à-porter au sein du service de presse mode. J’y ai découvert l’univers de la mode, des showrooms et de la fashion week! J’ai su assez rapidement que je continuerais à travailler dans les Relations Presse mais j’ai souhaité découvrir le milieu des Cosmétiques de luxe.
C’est donc tout naturellement que j’ai postulé en candidature spontanée chez Chanel.
Quelques jours plus tard, je recevais un appel pour un entretien puis j’ai commencé à travailler au sein du service de presse France Parfums et Cosmétiques.
La durée initiale du stage était de 3 mois, mais j’ai finalement eu la chance de rester 1 an. Comme vous pouvez l’imaginer ce fut une expérience absolument unique qui m’a permis de découvrir l’univers magique d’une des plus belles maisons françaises.
Petit conseil, dès le premier stage, il est vraiment primordial de bien choisir son secteur d’activité puisqu’il conditionnera les expériences à venir.

image

Quel a été votre cursus après l’obtention de votre diplôme ?

Alors que j’étais encore en stage chez Chanel, la Directrice presse m’a recommandée pour un emploi en CDI en tant qu’Attachée de presse France Parfum, Maquillage et Soin au sein de la Maison Guerlain. C’est ainsi et après plusieurs entretiens que j’ai été embauchée au sein de cette mythique Maison avant même d’obtenir mon diplôme!
J’ai par la suite évolué sur un poste d’Attachée de presse Internationale spécialisée Parfum, Maison Guerlain et Corporate.

Dans quel contexte et pourquoi avez-vous tenté l’expérience de l’expatriation ?

Après 5 années passées chez Guerlain, j’ai décidé de tenter l’expérience de l’expatriation en partant dans les Emirats Arabes Unis, à Dubai avec mon fiancé qui avait déjà décroché un poste sur place. Il était temps pour moi de mettre à profit mes expériences. Je souhaitais toujours évoluer dans la communication et les relations presse mais je désirais découvrir un nouveau produit, différent des Cosmétiques, afin d’élargir mon champ de compétences. L’expatriation m’a permis ce virage total qui aurait été beaucoup plus compliqué à mettre en place à Paris.
L’aspect positif de cette expérience est que cela m’a permis de rester dans le monde du luxe et d’en appliquer ses codes dans le secteur alimentaire. De plus, à l’étranger, on n’hésite pas à vous donner des responsabilités.

image

Vous travaillez chez Forrey&Galland, un chocolatier à Dubaï. En quoi consistent vos missions ?

J’ai été recrutée en tant que Consultante PR/Marketing.
Mes missions ont été de mettre en place tous les outils de communication au sein de cette Maison de chocolat. J’ai donc développé un portefeuille de contacts journalistes puis je les ai rencontrés pour créer un fort relationnel.
J’ai également développé un dossier de presse complet sur la Maison afin qu’il puisse être soumis à la presse entre autre. J’ai négocié des retombées presse dans des magazines triés sur le volet dans le but de développer la notoriété et d’assurer une forte présence face aux concurrents. Enfin j’ai aussi travaillé sur des outils marketing.

Quelles sont les spécificités de la communication de luxe à Dubaï ?

Il faut garder en tête que Dubai représente 60 % des échanges de produit de luxe au Moyen-Orient.
Il existe 2 types d’interlocuteurs:
− les Dubaoites : très fort pouvoir d’achat, en recherche perpétuelle de nouveautés et d’unique
− les touristes et les résidents : Très nombreux avec un pouvoir d’achat nettement plus limité
Il faut donc s’adapter à ces 2 types de consommateurs.

En quoi votre formation vous aide-t-elle encore aujourd’hui dans votre travail?

L’EFAP m’a permis d’acquérir de solides bases théoriques et pratiques sur la communication et les relations presse. Celles-ci m’apportent encore aujourd’hui une rigueur, une organisation et une flexibilité dans mon travail.
Grâce à sa réputation internationale, l’EFAP m’a servi de tremplin et m’a donc ouvert de nombreuses portes.

image

Y a-t-il une anecdote, un événement, qui vous aurait marqué plus qu’un autre durant votre carrière ?

Il y en a beaucoup que ce soit le lancement de la campagne de publicité du parfum N°5 de Chanel avec Nicole Kidman ou la rencontre avec Jean-Paul Goude qui a conçu le film publicitaire Guerlain Homme.
Mais je me rappelle surtout d’un évènement presse colossal que j’avais organisé quand je travaillais pour Guerlain: le lancement du parfum Guerlain Homme au Musée Rodin avec plus de 700 invités, journalistes françaises, internationales, VIP…! Des mois et des mois d’organisations, de mise en place et de stress mais une vraie réussite !

Souhaitez-vous poursuivre votre carrière dans cette branche, ou avez-vous d’autres aspirations ?

Je souhaite toujours poursuivre ma carrière dans la communication mais pour le moment je fais une petite pause car je goûte depuis peu aux joies d’être maman!

E comme ?
Exigence

F comme ?
Famille

A comme ?
Adaptation

P comme ?
Passion

Propos recueillis par Marine Deperne-EFAP III

EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 15/11/2010

Le déclic de Radia

Clémence planche sur l’écologie

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle