S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Antoine et le photocall

Antoine et le photocall

Antoine Rossi de Lala se plait dans l’univers du cinéma et en particulier à Un Certain Regard, section du Festival de Cannes. Cet étudiant en 3ème année à l'école de communication EFAP partage avec nous son expérience. Portrait N°10.

Antoine clôture en beauté notre série d’interviews sur les étudiants de 3ème année en formation communication à l’EFAP partis en stage au Festival de Cannes. Une dernière occasion pour s’imprégner de cette expérience qu’ont vécue pleinement 11 étudiants de l’EFAP Bordeaux.

Antoine, à quel service étais-tu ? Et en quoi consistaient tes missions ?

J’étais dans le service « Un Certain Regard », une section de la Sélection Officielle du Festival de Cannes qui a à cœur de faire connaître des films plus atypiques, en portant au pinacle la diversité culturelle et en repoussant les frontières de la liberté cinématographique. Un œil différent sur le septième art, c’est véritablement ce qui caractérise ce fameux « Un Certain Regard ».
Ma mission principale consistait à assurer le bon déroulement des photocalls, c’est-à-dire guider les équipes de film de la section « Un Certain Regard » vers les shooting photos. Une mission pour laquelle je me sentais privilégié car j’étais en contact direct avec les réalisateurs, acteurs et attachés de presse des films sélectionnés. Asia Argento, Ryan Gosling, Charlotte Gainsbourg… On en voit du beau monde au photocall ! Cette mission demande d’être très professionnel tout en étant le plus discret possible. Cela demande également de bien connaître les raccourcis, les « chemins de traverse » du Palais des Festivals. Il arrive parfois que des équipes de films aient du retard au rendez-vous prévu, et le simple trajet à la terrasse du photocall devient une vraie course contre la montre ! Plutôt épique.

Qu’est ce qui t’a poussé à faire ce stage court ?

Vivre l’effervescence in situ du Festival de Cannes. Je voulais connaitre les coulisses, comprendre de plus près le fonctionnement et l’organisation d’un tel événement culturel, et découvrir ses secrets.

Définis ce stage en 3 mots.

Professionnalisant, enrichissant, exaltant… Et dansant, parce qu’on dansait aussi le soir ! Ça fait aussi partie de la vie du Festival de Cannes.

Conseillerais-tu à des étudiants de faire ce stage ?

Sans ambages : un grand OUI. C’est indéniablement une expérience unique où l’on fait des rencontres exceptionnelles. Ce stage donne l’occasion d’être mêlé activement à des professionnels de la communication, des journalistes, des médias et autres personnalités. Ce bain cannois peut donner par la suite de réelles opportunités.

Le Festival de Cannes se définit tout simplement comme le plus grand événement cinématographique au monde avec tout ce que cela peut générer… Il faudrait être fou pour ne pas le conseiller! A vivre absolument, parole d’Efapien.

Une petite anecdote ?

Un soir, en sortant du Palais des Festivals, un homme pressé sur la croisette me bouscule. Un peu énervé je m’écarte. Puis je vois un photographe, suivi d’un deuxième et d’un troisième qui courent à vive allure en face de moi et photographient cette personne en question. C’était John Travolta qui rentrait dans son taxi. Bon, finalement, je l’ai excusé de la « petite bousculade ». La magie de Cannes.

EFAP, école de communication

Publié le 13/05/2014

Elodie à Cannes Classics

Cannes 2014

École de communication EFAP - Elodie à Cannes Classics

Gros plan sur le Festival de Cannes

Cannes 2014

École de communication EFAP - Gros plan sur le Festival de Cannes

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle