S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Anne à la Commanderie du Bontemps

Anne à la Commanderie du Bontemps

Rencontre avec Anne Gruau, étudiante en 3ème année, actuellement en stage à la Commanderie du Bontemps.

Pourquoi avoir choisi la communication ? D’où vient cet intérêt ?

J’ai obtenu un Bac S et j’ai directement intégré l’EFAP Bordeaux en première année après avoir passé le concours d’entrée en 2010. Je ne souhaitais pas continuer dans la filière scientifique, car je ne me voyais pas dans ce genre d’études supérieures, bien que ça m’ait permis de développer une certaine méthodologie et rigueur dans ma manière de travailler. Je me suis donc dirigée vers la communication, un secteur qui correspondait bien à ce que je recherchais, notamment par l’importance du relationnel, et aussi pour la diversité des activités qu’on y trouve dans un très large panel de secteurs, la communication étant indispensable dans tout type de structure.
J’ai choisi l’EFAP Bordeaux car c’est une École qui permet de découvrir en quatre ans tous les aspects des métiers de la communication. D’un côté, les cours visent à acquérir un large spectre de connaissances et de l’autre les stages sont là pour les appliquer et s’investir réellement dans la vie en entreprise.

Comment as-tu trouvé ce stage ?

J’ai trouvé ce stage à la Commanderie du Bontemps par un simple coup de téléphone et grâce au concours du Service des stages de l’EFAP Bordeaux. Emmanuelle Ponsan Dantin, ma maître de stage, m’a de suite proposé un entretien, auquel j’ai été retenue. D’autres Efapiennes y avaient déjà effectué un stage et j’avais eu de bons échos. Je souhaitais cette année toucher aux secteurs du tourisme et du vin. J’ai effectué un stage de deux mois à l’Office de Tourisme pour la réalisation du dossier de presse 2013 de Bordeaux qui m’a beaucoup plu. En janvier je suis ensuite entrée à la Commanderie pour 6 mois, à mi-temps les trois premiers mois, puis à temps plein dès le mois de mai.

Quelles sont tes missions ?

Je touche à beaucoup de choses dans ce stage, ce qui me plaît particulièrement en plus de la très bonne ambiance de travail au quotidien. Je fais de l’événementiel, des relations presse, du community management, je mets à jour la newsletter et gère le site Internet… En résumé, le rôle de la Commanderie est de fédérer ses membres (négociants, courtiers et vignerons) autour d’événements pour en somme promouvoir les vins de la rive gauche de Bordeaux.
J’ai travaillé sur deux de ces événements, très prestigieux. Lors de la Semaine Primeurs en avril, nous avons organisé le Ban du Millésime, un dîner lors duquel les maisons de négoce invitent leurs clients, amis et la presse pour leur présenter leur dernier millésime. Au CAPC cette année, il a rassemblé 600 personnes. Le dernier, et le plus gros évènement, est la Fête de la Fleur. Cette année au château Lagrange, la fête clôturait Vinexpo. 1500 personnes, dont des célébrités, étaient présentes pour cette soirée orchestrée très haut de gamme. 45 personnes étaient des invités d’honneur, parmi lesquels Carole Bouquet, Michelle Yeoh, Anna Mouglalis et Christian Karembeu.
Pour ces deux événements, j’ai participé à l’organisation globale, logistique et le suivi des relations presse. C’était vraiment impressionnant d’être sur les lieux de tels événements, surtout pour la Fête de la Fleur, qui rassemble beaucoup de personnalités influentes dans le monde du vin.

La Commanderie organise aussi chaque année the Left Bank Bordeaux Cup, un concours d’oenologie pour les grandes Écoles, avec une finale au château Lafite-Rothschild. Je reconnais que cette mission a été ma favorite ! Il s’agissait d’abord de préparer les épreuves de pré-sélections en Asie, Etats-Unis, Europe et France, puis l’épreuve finale. La grosse part du travail, et celle que j’ai trouvée la plus passionnante, était l’organisation d’un séjour « wine tour » dans le bordelais pour les équipes finalistes. J’ai travaillé sur le choix de l’itinéraire et des châteaux, puis organisé avec eux l’accueil des participants, conviés à des dégustations, visites et repas. C’était un travail qui demandait beaucoup de réactivité, puisqu’il fallait constamment faire le lien entre les étudiants et les châteaux, et penser le séjour de A à Z ! J’ai adoré. Le petit plus à la clé, c’est que j’ai eu la chance d’accompagner les finalistes pendant les trois jours, un souvenir inoubliable ! A la fin du séjour, la finale à Lafite était la cerise sur le gâteau. L’ambiance y était incroyable !

Qu’envisages-tu pour tes stages à venir ?

Grâce aux deux stages que j’ai effectués cette année, à l’Office de Tourisme et à la Commanderie, je me suis familiarisée aux secteurs du tourisme et du vin. Si les deux premières années j’étais plutôt attirée par le domaine culturel, je me suis toujours fixée de rester ouverte d’esprit et de voir un maximum de choses. J’avoue donc que ces deux autres secteurs me passionnent de plus en plus et j’ai envie de continuer dans cette lancée ! Ce sont des secteurs dynamiques où l’on a jamais fini de découvrir, c’est très stimulant. J’ai donc axé mes recherches de stages pour la quatrième année dans différents types de structures touchant au tourisme et au vin, et aussi des agences d’oenotourisme, une activité qui est un bon compromis entre ces deux domaines. Affaire à suivre…

Quels sont tes projets futurs ?

Une fois mon diplôme en poche, j’aimerais continuer sur un Master 2, à l’étranger de préférence. Mais je n’ai rien défini encore, j’y réfléchis. J’ai aussi en tête d’effectuer, pourquoi pas, un VIE après ce Master. Si je suis encore autant attirée par le vin et le tourisme, alors pourquoi ne pas travailler dans un de ces secteurs ? L’avenir me le dira !

Baptiste Duguine – EFAP 2
Correspondant région EFAP Bordeaux

Publié le 04/07/2013

Margaux et les Itinéraires de Charlotte

École de communication EFAP - Margaux et les Itinéraires de Charlotte

Vinexpo 2013

École de communication EFAP - Vinexpo 2013

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle