S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Alexandra BELLET, Chargée de Projets Communication Marketing & Commerciale

Alexandra BELLET, Chargée de Projets Communication Marketing & Commerciale

De Promotion 2003, Alexandra évolue aujourd'hui au sein de la régie publicitaire ESPACE GROUP (Radio Espace 96.9 FM)

Alexandra BELLET, promotion 2003
Chargée de Projets Communication Marketing et Commerciale,
Régie publicitaire ESPACE GROUP
Diplômée d’un Bac Littéraire, Alexandra BELLET se destine à l’enseignement, après un Deug LLCE Anglais, elle comprend que ce n’est pas sa vocation. Elle souhaite exercer un métier de contact et en choisissant l’EFAP, elle découvre grâce aux stages la radio, un véritable coup de foudre qu’elle nous communique.Qu’est-ce qu’un chargé de projets ?
Mon poste au sein de radio Espace est plus complexe que cela, j’ai des missions très diversifiées. Je m’occupe de différents pôles :

*La direction commerciale : il s’agit de commercialiser les espaces publicitaires de toutes les radios du groupe au niveau local, auprès des centrales d’achat. Je m’occupe des grands comptes auprès des agences qui elles, gèrent le budget média multi villes. Ma fonction englobe la budgétisation et la programmation.
*Le support « Lyon Clubbing » : le recrutement des équipes de diffusion et la veille du géomarketing pour une bonne diffusion du magazine.
*Le marketing : je réalise des études de concurrence en étudiant toutes les performances des radios de la région Rhône-Alpes ; en découle la construction des argumentaires de ventes pour tous les commerciaux (Lyon, Annecy, Grenoble, Thonon, Gap, Clermont Ferrand…). Je m’occupe aussi de la mise en place de packs marketing qui peuvent booster les ventes dans l’année.
*La promotion et l’événementiel : c’est-à-dire travailler sur des partenariats, concrètement sur de la visibilité, on nous consulte pour monter des opérations tels que des concerts ou festivals. Nous nous occupons de la coordination et de la centralisation des promotions de toutes les radios.

image

Ce que j’aime c’est le côté diversifié de mes missions, de plus au sein du groupe les passerelles sont largement possibles, cela permet d’acquérir une bonne connaissance des produits que l’on vend et représente.

Comment en êtes-vous arrivée à travailler en régie publicitaire pour la radio ?
En sortant de l’EFAP j’avais déjà un pied dans la radio, un média que j’aimais beaucoup grâce aux stages notamment chez Lagardère. Puis j’ai enchainé sur une agence d’achats d’espaces pub, FT Conseil- groupe Carat- et une agence conseil et achat média MPG Lyon. Je m’occupais d’achat d’espace, d’affichage, de presse, de radio et d’internet, certains sont d’ailleurs mes clients aujourd’hui ! Enfin, j’ai travaillé en presse gratuite d’annonces, au Paru Vendu, un hebdomadaire, ce fut intéressant de découvrir le rythme soutenu des bouclages. La chance aidant j’ai été contacté par mon ancien Directeur commercial chez Lagardère et j’ai été appelé ici à Espace Groupe, en radio, mon premier coup de cœur.

Quelle clientèle s’adresse à vous ?
Majoritairement les centrales d’achats d’espaces. Elles réservent les espaces publicitaires de leurs annonceurs (secteurs automobile, grande distribution, tourisme, secteur industriel…) et me consultent pour connaître les performances / cible et les tarifs.

Auriez-vous un exemple de mois type ?
La première semaine est essentiellement consacrée au magazine, nous faisons le point, le suivi commercial, puis sur les 3 semaines qu’il me reste j’entretiens mon portefeuille client, j’élabore des outils marketing spécifiques, sans cesse sur le mois, je réalise des études que j’envoie aux commerciaux. Mes Outils de prédilection ? Le logiciel avec lequel je fais mes études de performances : Paprika, et le téléphone puisque mon travail est essentiellement sédentaire.

image

Quel cursus avez-vous emprunté ?
Après un DEUG Langue Littérature et Civilisation Etrangère en Anglais, j’ai pris la voie de l’admission parallèle et je suis arrivée en 2ème année. Pour mon premier stage, j’ai choisi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, cette expérience m’a éclairée pour déterminer ce que je ne voulais pas faire. Mon second stage je l’ai découvert par chance : une annonce en février pour un stage de longue durée en fin d’année à Lagardère Active Publicité. Une révélation ! Par la suite j’ai effectué tous mes stages chez Lagardère, après quelques hésitations, mais j’avais réellement à cœur d’aller le plus loin possible dans la mission commerciale en régie publicitaire. En plus d’une formation de communicante, mes stages m’ont donnés une double compétence en tant que commerciale.

Votre formation vous a-t-elle apporté suffisamment d’outils pour aborder le monde professionnel ?
Selon moi, LE PLUS de l’EFAP se sont les nombreux stages, on a vraiment le temps de s’impliquer. Mais les cours apportaient également des approches pratiques très intéressantes, ça fait déjà 6 ans que je garde mes cours ! D’ailleurs j’ai encore la grille d’évaluation de Gilles ANNEDA, intervenant à l’EFAP. Pour ma part, j’ai eu accès à une vraie personnalisation de mon parcours à l’EFAP, au cœur d’un secteur professionnel qui me plaisait, en somme que du positif.

Quelle efapienne étiez-vous ?
(Rires) Je n’arrivais jamais en retard pour ne pas avoir de points en moins. J’avais le profil d’une étudiante lambda.

Quelles étaient vos relations avec votre promotion ?
On était une bonne promo, je garde contact avec certains. Les ateliers permettaient de se découvrir mutuellement. Je garde de bons souvenirs et de beaux fous rires !

Une Anecdote à nous faire partager ?
J’en ai tout un tas, je ne saurais que choisir. La tension de la première présentation parce qu’on ne savait pas à quoi s’attendre, le grand oral professionnel qui m’a causé un énorme stress.

Auriez-vous des projets de carrière ?
Vu le contexte économique du moment, il vaut mieux attendre ! Et il me reste plein de choses à découvrir : l’avènement des web radio, le nouveau siège social de la société équipé d’une salle de concert… Ma priorité est d’évoluer oui, mais en continuant à faire les choses que j’aime, aujourd’hui c’est un luxe.

Un conseil à la nouvelle génération efapienne ?
Mon approche d’étudiante était ma persévérance dans mes stages : utiliser les stages pour savoir ce que l’on souhaite faire et se constituer un réseau. Il faut tout donner à 400 % ça paiera toujours, c’est difficile de se démarquer, c’est pourquoi il faut se donner à fond !
propos recueillis par Maéva CANNENTERRE, étudiante en EFAP2
EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 06/04/2009

Célestin ANDREYS, en stage chez JUMP, Agence de publicité

Frédéric BREFFEILH, Responsable Partenariat & Promotion Groupe NRJ Lyon

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle