S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > Aurélie Bonkowski - Lancel

Aurélie Bonkowski - Lancel

Aurélie Bonkowski, diplômée 2007 de la filière Image/Médias, est attachée de presse chez Lancel.
Rigueur et plaisir sont au rendez-vous pour la jeune femme qui nous raconte ses débuts.

Aurélie Bonkowski, diplômée 2007 de la filière Image/Médias, est attachée de presse chez Lancel. Rigueur et plaisir sont au rendez-vous pour la jeune femme qui nous raconte ses débuts.

Vous êtes jeune diplômée de l’EFAP Image/Médias. Quels souvenirs gardez-vous de vos années à l’école ?

Je garde de bons souvenirs de mes années d’Efapienne : intenses, riches tant sur le plan professionnel que personnel.
Aujourd’hui avec le recul, je me rends compte que j’ai bénéficié d’une bonne formation me permettant d’être opérationnelle. L’EFAP m’a donné le goût du challenge, mais aussi une base afin de travailler de manière structurée, organisée.

Où avez-vous effectué vos stages ?

Lors de mes années d’études, j’avais opté pour intégrer différents secteurs afin de me donner une meilleure idée de ce que je voulais faire.
J’ai donc commencé en stage d’évènementiel plus précisément dans l’organisation de conférences mais aussi dans une agence afin de proposer aux entreprises des évènements clés en mains pour les fêtes de fin d’année.
J’ai ensuite intégré le service presse d’une maison d’édition lors du Salon du Livre de Paris.
Puis, je me suis orientée dans le secteur audiovisuel où j’étais journaliste plateau pour l’émission Taratata.
Enfin j’ai intégré la Maison Lancel lors de mon stage de fin d’études.

>image

Quel a été votre cursus après le diplôme ?

J’ai eu un cursus simple puisque j’ai été embauchée par Lancel avant d’être diplômée et depuis je ne l’ai pas quittée…

Vous travaillez aujourd’hui chez Lancel. Pourriez-vous nous décrire vos missions?

Je suis attachée de presse, je suis donc le lien entre Lancel et la presse.
Je gère les secteurs femme, homme et bagages pour la France. J’organise deux fois par an des présentations presse à Paris, différents déjeuners presse en Province, sans oublier le relationnel quotidien que nous avons avec les journalistes.
Le métier d’attachée de presse est un métier de contact. Il faut donc se faire connaître, créer son réseau afin d’être performante.
Il y a ensuite un côté plus administratif qui consiste à analyser les retombées presse.
La profession à beaucoup évolué, les relations presse sont indispensables dans la stratégie d’une société.

image

Comment bien communiquer dans le secteur du luxe ?

Le luxe doit être une source de rêves, de beauté… Il faut donc être simple, avec un message clair mais surtout créer un univers où nos clients puissent s’épanouir.

En quoi votre formation vous aide-t-elle dans votre travail ?

Ma formation m’aide tous les jours grâce à la rigueur apprise à l’EFAP.

Y a-t-il une anecdote, un événement, qui vous aurait marqué plus qu’un autre?

Nous organisons chaque année deux soirées très importantes pour la marque.
La dernière en date fut la BB Party, cet évènement me laisse un somptueux souvenir, nous avons recréé la Madrague en plein de cœur de Paris.

Souhaitez-vous poursuivre votre carrière dans cette branche, ou aspirez-vous à d’autres choses ?
Pour le moment, je me sens épanouie dans ce milieu, j’ai trouvé ma voie…

Le mot de la fin ?

Il n’y a jamais de fin dans la communication !

Propos recueillis par Marine Deperne-EFAP III

EFAP, l’école des métiers de la communication

Publié le 29/10/2010

Les étudiants donnent leur sang

École de communication EFAP - Les étudiants donnent leur sang

Anne-Sophie Arguillère - Versace

École de communication EFAP - Anne-Sophie Arguillère - Versace

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle