S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efap > A faire pâlir le Père Noël !

A faire pâlir le Père Noël !

Noël: un compte à rebours qui sonne chaque année comme une rengaine pour les grandes marques.
De quoi doper les services Marketing et Communication de tous secteurs confondus qui, vous allez le voir, multiplient les initiatives. Joyeuses Fêtes !

Un compte à rebours qui sonne chaque année comme une rengaine pour les grandes marques : Noël est souvent envisagé comme la plus grosse période en terme de Chiffre d’Affaire.
De quoi doper les services Marketing et Communication de tous secteurs confondus qui, vous allez le voir, multiplient les initiatives. Joyeuses Fêtes !

Recette et recette

Ca y’est. Les bons petits plats cuisinés par Mamie avec amour au coin du feu approchent.
La dinde, la bûche. De grands classiques qui passent les années, et régalent petits et grands.
En matière de communication, Noël, c’est à peu près la même chose. On nous ressort chaque année des cartons la même recette.
Charte graphique, couleurs : on prend les mêmes, et on recommence…
Et ça marche ! Le public n’est finalement réceptif qu’à ces symboliques intouchables qui font appel à une mécanique bien rôdée.
Le paysage commercial se pare de ses plus beaux atours, pour vous séduire. Du petit père Noël estampillé en bas des communiqués de presse, aux sapins dans les boutiques en passant par les publicités féériques sous la neige, le message est clair et dévale les pistes jusqu’à plus soif.
Ce qui pourrait être jugé comme trop chargé à une tout autre période de l’année, devient fantastique, ludique et parfaitement à-propos durant ces deux mois de matraquage publicitaire.
Mais pourquoi changer une équipe qui gagne ?

image

Un e-traineau qui circule en réseau

S’il est une tendance confirmée pour cet hiver, c’est bien l’avalanche des achats en ligne.
Selon la Fevad et Médiamétrie/NetRatings, 2/3 des cyberacheteurs vont faire leurs courses sur Internet et 62 % y dépenseront plus de 100 euros. Côté secteur, on achètera plutôt des produits culturels, qui ne demandent pas à être touchés, essayés en amont.
La saison 2010 a extrêmement bien commencé puisque 16 % des acheteurs en ligne déclaraient déjà en novembre avoir commencé à remplir leur hotte.
Un filon d’ores et déjà exploité par le site spécialisé en photographie numérique Pixmania qui a ouvert sa sélection « Pré-Noël » dès la fin octobre.
Dès novembre, le même site, a revêtu son costume de rigueur, ouvert un espace dédié, une boutique de Noël, un moteur de recherche de cadeaux et une usine à jouets. Rien que ça.
Chez King-jouets.com en revanche, on a préféré jouer la prudence, et éviter une forme d’auto-pollution qui étoufferait la clientèle.
Noël, chez eux, cela ne commence pas avant la mi-novembre.

image

La crise comme argument

Carrefour, au deuxième rang mondial en matière de Grande Distribution, table cette année sur les achats malins.
Avec un mois de novembre symbolisé par « l’hyper pouvoir d’achat », l’enseigne donne à ses clients un bon moyen de « positiver » et d’économiser avant la déferlante de cadeaux sous le sapin.
Dans la même lignée, les magasins The Body Shop (cosmétiques), interpellent les dites «récessionistas» : des consommatrices fauchées qui viendraient voler la vedette aux non moins célèbres « fashionistas » friandes de luxe et de beauté.
Qu’on se le dise, la crise fait vendre !

image

Marine DEPERNE- EFAP III

EFAP, l’école des métiers de la communication

Elodie à l’APACOM

L’envers du décor

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :

La Plaquette Grande Ecole est identique pour tous les campus; il en est de même pour la Plaquette Admission parallèle